Qui a été le pire joueur NBA en 2021-22 ?

Les meilleurs joueurs de la NBA occuperont le devant de la scène lors des séries éliminatoires après avoir terminé la saison régulière. D’autres joueurs voudront cependant mettre cette année dans le rétroviseur pour toutes les mauvaises raisons.

Dix équipes sont déjà à l’intersaison et tournent leur attention vers le tirage au sort. Comme on pouvait s’y attendre, ces mauvaises équipes avaient des listes avec de mauvais joueurs.

Les débats sur les MVP sont devenus un exercice épuisant, et il existe une distinction entre “le plus précieux” et “le meilleur”, mais le prix est un moyen tangible d’honorer le premier joueur de cette saison. Mais quel est le meilleur système pour déterminer le pire joueur de la NBA, et qui obtiendrait ce déshonneur cette saison ?

À l’aide de trois statistiques, voici un aperçu des joueurs qui ont connu les saisons les plus difficiles :

Quel joueur de la NBA a eu la pire note nette cette saison ?

Note nette est une mesure qui pourrait être utilisée pour quantifier l’impact global d’un joueur.

La note nette est déterminée en soustrayant la note défensive d’un joueur de sa note offensive. La cote offensive est le nombre de points produits par un joueur pour 100 possessions individuelles et la cote défensive est le nombre de points accordés par un joueur pour 100 possessions individuelles.

Le joueur avec la meilleure note nette pour 2021-22 n’est autre que… Ahmad Caver ? Le garde avait une note offensive époustouflante de 200,0 et une note défensive étouffante de 66,7, ce qui lui donnait une note nette de 133,3. Ce nombre est cependant assez biaisé, étant donné qu’il n’a enregistré que 0,8 minute lors de sa seule apparition avec les Indiana Pacers cette saison.

En ce qui concerne les joueurs qui sont des partants réguliers et des joueurs de rotation, des noms plus notables montent au sommet. Jayson Tatum (12,1) a mené la ligue parmi ceux qui ont disputé au moins 41 matchs, suivi de George Hill (11,7), Steph Curry (10,7) et Jae Crowder (10,2).

Pour la note nette la plus basse, le plus grand nombre est même difficile à comprendre. Sam Dekker avait une cote nette de -250,0, combinant une cote offensive de 0,0 avec une cote défensive de -250,0. Comme Caver, le nombre est venu dans un échantillon minuscule, car Dekker n’a joué que 0,9 minute lors de sa seule sortie pour les Raptors de Toronto.

Voici les 10 derniers joueurs classés par note nette quel que soit le temps de jeu :

1. Sam Dekker, Raptors : -250,0

2. Jordan Goodwin, sorciers : -110,0

3. Zylan Cheatham, Jazz : -106,8

T-4. Arnoldas Kulboka, Frelons : -100,0

T-4. CJ Miles, Celtics : -100,0

T-4. Joe Johnson, Celtics : -100,0

T-4. Matt Mooney, Knicks : -100,0

T-4. Tyler Hall, Knicks : -100,0

9. David Johnson, Raptors : -75,0

10. Jaden Springer, 76ers : -72,4

Voici les 10 derniers joueurs de la NBA qui ont enregistré au moins 500 minutes classés par note nette avec une équipe non éliminatoire se démarquant :

1. Brandon Williams, Trail Blazers : -20,4

2. Keon Johnson, Trail Blazers : -19,0

3. Trendon Watford, Trail Blazers : -17,9

4. Greg Brown III, Trail Blazers : -17,6

5. Ignas Brazdeikis, Magie : -15,7

6. RJ Hampton, Magie : -14,5

7. CJ Elleby, Trail Blazers : -14,3

8. Temple Garrett, pélicans : -13,7

9. Ben McLemore, Trail Blazers : -13,1

10. Drew Eubanks, Trail Blazers : -12,8

Quel joueur de la NBA a eu le pire PER cette saison ?

Jean Hollinger a créé une formule en 2007 destinée à capturer l’impact global d’un joueur sur le jeu. Sa cote d’efficacité du joueur (PER) utilise les réalisations positives et les réalisations négatives pour calculer la productivité par minute d’un joueur. Hollinger fixe la moyenne de la ligue à 15,00 chaque saison.

Du côté positif, Nikola Jokic (32,94), Giannis Antetokounmpo (32,12) et Joel Embiid (31,24), les trois meilleurs candidats pour MVPa mené la ligue en PER pour la saison 2021-22.

En bas, Keifer Sykes (5,97) avait le PER le plus bas parmi les joueurs qualifiés qui ont enregistré au moins 500 minutes. Voici qui a terminé l’année dans le les 10 derniers pour le PER :

1. Keifer Sykes, Pacers : 5,97

2. Kent Bazemore, Lakers : 6,04

3. Tony Snell, Blazers/Pélicans : 6,37

4. Wesley Matthews, Bucks : 6,97

5. Joshua Primo, Éperons : 7,18

6. Rodney Hood, dollars/tondeuses : 7,20

7. Austin Rivers, pépites : 7,24

8. Aaron Nesmith, Celtics : 7,35

9. Maurice Harkless, Rois : 7,69

10. Isaiah Joe, 76ers : 7,71

Quel joueur de la NBA a eu le pire pourcentage de tirs réels cette saison ?

Le pourcentage de tir réel mesure l’efficacité du tir en tenant compte des tentatives de panier à 2 points, des tentatives à 3 points et des tentatives de lancer franc. Bien qu’il ne tienne pas compte du côté défensif du ballon, le pourcentage de tir réel donne un aperçu des joueurs qui ont été les marqueurs les plus efficaces et les plus efficients en regroupant tous les types de tirs en une seule statistique.

Le vrai pourcentage de tir favorise les attaquants et les centres dont les tirs tournent principalement autour du panier. Rudy Gobert (73,2%), Jarrett Allen (69,8%) et Montrezl Harrell (68,0%) ont mené la ligue.

À l’inverse, le bas de la liste est rempli de gardes, car neuf des 10 derniers sont des joueurs de la zone arrière. L’inexpérience est également évidente près du bas de la véritable liste de tir avec quatre recrues dans les 10 derniers.

Voici le complet les 10 derniers en pourcentage de tir réel parmi les joueurs qualifiés.

1. Jalen Suggs, Magie : 45,5 %

2. Nickeil Alexander-Walker, Pélicans/Jazz : 47,5 %

3. Josh Giddey, Tonnerre : 47,8 %

4. RJ Hampton, Magie : 48,1 %

5. Reggie Jackson, Tondeuses : 48,8 %

6. Davion Mitchell, Kings : 48,9 %

7. Cameron Payne, Soleils : 50,0 %

T-8. Chuma Okeke, Magie : 50,1 %

T-8. Tre Mann, Tonnerre : 50,1 %

10. Furkan Korkmaz, 76ers : 50,2 %

Add Comment